17 sept. 2017

Chacun son style


En ce mois de septembre on peut dire que la France fait son cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de thrillers ou encore de films biographiques, un film en français vous attend dans les salles.

La semaine dernière, je vous annonçais la sortie en Espagne de "L'amant double" le dernier film de François Ozon. Un thriller érotique qui s'inspire d'un ouvrage de Joyce Carol intitulé "Life of the Twins".



Resultado de imagen de l'amant double affiche


Depuis ce week-end vous pouvez également voir "L'Odyssée", un film retraçant la vie de Jacques Cousteau. En Espagne, le film s'appelle tout simplement "Jacques".
Le réalisateur Jérôme Salle dirige Lambert Wilson dans le rôle de Jacques Cousteau et Audrey Tautou dans celui de son épouse.
Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, Jacques Cousteau fut un célèbre explorateur des océans et des fonds marins. Grâce à son invention, un scaphandre qui lui permet de respirer sous l'eau, il a découvert un nouveau monde auquel il a consacré sa vie. Ses recherches, extrêmement médiatisées, ont fait de lui un mythe. 

Resultado de imagen de Jacques Cousteau pelicula

Enfin, les fans de comédie apprécieront peut-être "Alibi.com" avec ses gags à la chaîne. 


Greg a fondé une entreprise appelée Alibi.com. Avec son associé Augustin et son nouvel employé Medhi, ils élaborent toutes sortes de stratagèmes pour couvrir leurs clients. Mais un jour Greg rencontre Flo. Flo déteste les hommes qui mentent... 

Le p'tit plus : retrouvez l'actrice française Nathalie Baye dans un rôle drôle et inattendu.


Resultado de imagen de Alibi.com

8 sept. 2017

Osez "Ozon" !

Ce vendredi, en Espagne, sort le dernier film de François Ozon, "El amante doble".

                                              Resultado de imagen de l'amant double affiche

Chloé est une jeune femme fragile qui tombe amoureuse de son psychothérapeute, ils commencent à vivre ensemble. Bientôt Chloé découvre que son amant lui a caché une partie de son identité...

Un an après la sortie du drame franco-allemand "Frantz", François Ozon signe cette fois un thriller érotique perturbant sur le thème du double maléfique. Oserez-vous aller le voir ?

Cliquez ici pour visionner la bande-annonce sous-titrée en espagnol sur le site de Renoir.

Quelques p'tites infos :
"L'amant double" a été nommé six fois à Cannes.
François Ozon est un réalisateur prolifique qui touche à presque tous les genres. Retrouvez en suivant ce lien, la liste de tous ses films parmi lesquels "Huit femmes", "Potiche", "Les amants criminels" ou encore "Dans la maison".

7 sept. 2017

Les Francophonies

On entend beaucoup parler de la francophonie mais connaissez-vous "Les Francophonies" ?
Les Francophonies ou plus précisément le festival des francophonies en Limousin est un festival sur le thème de la francophonie (vous l'aurez deviné) qui mélange différents arts : le théâtre, la musique, la danse, etc

Pourquoi en parlez maintenant ? Et bien parce que le festival des francophonies en Limousin a lieu très bientôt !   Entre le 20 et le 30 septembre à Limoges (dans le Limousin).

Limoges ?! Limoges, la ville de la Porcelaine ? Alors oui, Limoges est célèbre pour sa porcelaine mais il n'y a pas que ça à Limoges. D'ailleurs à la fin du mois de septembre il y a le festival des Francophonies ! ;-)

Et il existe depuis longtemps ce festival ? Tout est relatif mais le festival des Francophonies en Limousin a déjà plus de 30 ans. Nous devons sa création à Pierre Debauche, directeur du Centre Dramatique National du Limousin qui en 1984 décida de concevoir cet incroyable lieu d'échange culturel. Les directeurs se sont succédés depuis, mais l'esprit du festival est resté le même : découvrir, faire connaître de nouveaux artistes francophones et créer des liens.

Cette année encore, de nombreux pays seront représentés : la Belgique, la Tunisie, le Burkina Faso, le Congo, le Canada, la France, la Roumanie, la Suisse...

Vous voulez en savoir un p'tit peu plus : voici le site du festival.
Vous planifiez un petit séjour à Limoges (c'est une très bonne idée !) : voici le site de la ville de Limoges avec un tas d'infos pratiques.


6 sept. 2017

Las 500 dudas más frecuentes del francés


Un titre en espagnol ! Comme c'est étrange ! Pas vraiment en fait car l'ouvrage "Las 500 dudas más frecuentes del francés" a été conçu pour les apprenants hispanophones qu'ils soient débutants ou pas. Construit sous forme de questions/réponses, "Las 500 dudas más frecuentes del francés" aborde aussi bien des points de grammaire que de vocabulaire en passant par la ponctuation, la prononciation ou encore la conjugaison.

Ce livre, édité par Espasa a été co-écrit par deux collègues et moi-même !
L'annonce de sa parution vient marquer le retour du "p'tit plus de Christelle". :-)

Le p'tit plus de "Las 500 dudas más frecuentes del francés" : il est plein de notes culturelles !


21 mars 2016

Films à voir à Pâques

Voici les propositions cinéma de Carmen Pineda pour "Le petit journal.comEspagne" 

CINEMA - Quatre (bons) films français sur les écrans à Madrid pour Pâques


"Mustang", la candidate française à l´Oscar 2016 ; "Nous trois ou rien", sur la vie des parents iraniens de l'humoriste Kheiron, auteur du film ; "La ritournelle" avec Isabelle Huppert et "Gemma Bovery" avec Fabrice Luchini sont quatre propositions formidables pour aller au cinéma pendant ces vacances de Pâques.
"Mustang"
Avec 4 prix César (meilleur premier film, meilleur scénario original, meilleur montage et meilleur musique originale), 6 prix du Festival de Valladolid, 4 prix Lumière, et le prix Goya au meilleur film européen, "Mustang" se présente ainsi comme une des œuvres à voir de la saison cinématographique. Dirigé par la jeune cinéaste Denis Gamze Ergüven, le film montre la jeune génération turque féminine qui essaie de rompre avec les tabous d´une société patriarcale, afin de pouvoir choisir librement son futur. L´histoire raconte comment cinq sœurs adolescentes qui vivent dans un village du nord de la Turquie avec leur grand-mère, sont accusées par la communauté pour leurs attitudes "dévergondées" et leurs jeux "scandaleux". Une maison qui deviendra, peu à peu, une prison où les devoirs de l´école disparaîtront pour laisser la place aux leçons de cuisine et où les mariages forcés commenceront à être concertés pour chacune des cinq filles. La situation donnera lieu à une rébellion qui aura des conséquences tragiques.
3 raisons pour voir le film 
*La fraîcheur et l´énergie de la réalisation de Denis Gamze Ergüven qui fait un portrait émouvant et sensible des cinq adolescentes.
*La dénonciation de la situation féminine dans un secteur de la société turque.
*La beauté physique et la pureté morale des protagonistes.
"Nous trois ou rien" ("O los tres o ninguno")
Avec son premier film, l´humoriste, rappeur et acteur Kheiron a déjà fasciné en France plus de 600.000 spectateurs, qui sont allés voir cette belle histoire d´amour, d´empathie et de solidarité. Kheiron rend hommage à l´histoire de ses parents qui furent obligés de fuir l´Iran pour se réfugier finalement en France. D´abord emprisonné par le Shah, puis persécuté par le régime de l´Ayatollah Khomeini, le père de Kheiron, dût s´exiler avec sa femme et son bébé (Kheiron lui-même) dans des conditions très difficiles. Un long parcours qui se termina dans la cité parisienne où ses parents refirent leurs vies, en accomplissant de très importants travaux sociaux et d´aide à la communauté. Mais "Nous trois ou rien" n´est surtout pas un drame ni une tragédie. C´est une comédie dramatique où le rire, l´optimisme et surtout l´amour familial sont mis en avant, un peu sous forme d´un conte. Un film qui nous bouleverse autant qu´il nous fait rire. Toute une cascade d´émotions qui ne laisse pas indifférent. Tourné avec maîtrise par Kheiron, celui-ci interprète dans le film, avec charme et amour, le personnage de son père.
3 raisons pour voir le film
*L´émouvante déclaration d´amour faite par Kheiron à ses parents.
*L´alternance parfaite de moments dramatiques et de scènes très humoristiques.
* La critique subtile mais mordante des régimes dictatoriaux qu´a subit l´Iran depuis des décennies (un peu dans le genre de l´inoubliable « Persepolis » de l´Iranienne Marjane Satrapi).
"La ritournelle" ("Luces de París") 
"La ritournelle" est une comédie douce-amère réalisée par Marc Fitoussi ("Pauline détective", "Copacabana") qui parle de la façon dont un couple peut réinventer son amour au bout de toute une vie passée ensemble. Le film est interprété par Isabelle Huppert, qui est splendide comme toujours, et Jean-Pierre Daroussin (un des acteurs fétiches de Robert Guédiguian). Ils incarnent un couple d´éleveurs bovins en Normandie. Les enfants sont partis de la maison. Xavier, lui, il est satisfait par son travail à la ferme mais la routine et le manque d´illusions commencent à affecter Brigitte qui s´ennuie. Elle décide alors de faire une petite échappée à Paris… Mais, sera-ce la fin de leur histoire ? Ou sauront-ils réinventer leur amour ? Un film très doux, sensible qui n´oublie pas, cependant, les moments d´humour.
3 raisons pour voir le film
*Les excellentes interprétations d´Isabelle Huppert et de Jean-Pierre Daroussin.
*Le film a la vertu de raconter d´une façon très simple et sans prétention une histoire quotidienne et humaine.
*Une fine analyse sur la lassitude et la monotonie de la vie de couple.
"Gemma Bovery" ("Primavera en Normandía")
Anne Fontaine est une des réalisatrices françaises qui exprime le mieux la complexité des rapports sentimentaux et amoureux. Il suffit de penser à ses films "Les histoires d´amour finissent mal…en général", "Nettoyage à sec" avec Miou-Miou ou "Perfect mothers" avec Naomi Watts où l´amour apparaît dans toute sa brutalité. "Gemma Bovery", traduit en espagnol comme "Primavera en Normandi", est un film tiré d´un roman graphique de Posy Simmonds qui s´appelle Gemma Bovery, librement inspiré de "Madame Bovary" de Flaubert. L´action se déroule en Normandie, où l´auteur écrivit son chef d´œuvre. Le film montre un parallélisme ente la réalité de l´histoire du film et l´inspiration littéraire de l´œuvre de "Madame Bovary". Fontaine nous dévoile tout un réseau de rapports sexuels et sentimentaux qui se découvrent à la suite de l´arrivée d´un couple d´Anglais qui vient s´installer dans un petit village de la Normandie où leur voisin, interprété par Fabrice Luchini, lâchera en liberté tous ses fantasmes. Bien tourné, avec un scénario bien ficelé, le film a le mérite de parler d´amour tout en nous rappelant les rapports classiques entre littérature et cinéma.
3 raisons pour voir le film
*Fabrice Luchini, tout court !
*Découvrir une Mme Bovary actuelle et constater que l´archétype de femme que Flaubert créa est toujours très vivant.
*La confrontation culturelle qui apparaît dans le film entre les Anglais et les Français.
sortir, cinéma, carmen pineda, musttang, cinéma français à l´affiche,communauté française,français,francophones,expat,expatriés,french,francés,Espagne, España, Lepetitjournal.com, Madrid, Barcelone, Barcelona, FranciaCarmen PINEDA (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 18 mars 2016
Membre-électeur de l´Académie Francophone du Cinema (Association des trophées francophones du cinema) qui décerne chaque année dix prix dédiés au cinema des pays de la francophonie. Collaboratrice comme critique de cinéma dans plusieurs magazines : "Estrenos", "Interfilms" et "Cinerama". Envoyée spéciale à des festivals de cinéma en France pour les journaux "Diario 16" et "El Mundo". Jury du Prix du CEC (Círculo de Escritores Cinematográficos) au Festival international de Cinéma de Madrid (1997). Actuellement membre du CEC et critique dans cinecritic.biz et lepetitjournal.com 

17 janv. 2016

Demi (adjectif, adverbe et nom)

"Demi, milieu, moitié,moyen ", voilà des mots dont vous confondez parfois le sens. 

Demi :

Comme adjectif placé devant le nom il est toujours invariable.

Une demi-heure 

Comme adjectif placé après le nom il s'accorde en genre et en nombre.

Une heure et demie.

Il apparaît dans la locution adverbiale "à demi" qui signifie à moitié.

Le gâteau est à demi cuit.

"Demi" est aussi un nom représentant la moitié d'une unité.

Je ne veux pas un fromage entier, seulement un demi. 

Je voudrais un demi s'il vous plaît ! (verre de bière de 25 cl)

Je viendrai à la demie.

Demi est aussi un nom masculin dans le sport.

Au rugby, le demi de mêlée et le demi d'ouverture sont des postes importants. 

Le Prix Lux (article de "Lepetitjournal.com/madrid")

GRAND ECRAN - La Cine LUX Europa à Madrid rend hommage aux réfugiés

  • Du 20 au 23 janvier le Círculo de Bellas Artes et l´Institut Français de Madrid accueillent la manifestation Cine LUX Europa. L´inauguration aura lieu mardi 19, à l´IFM, avec la projection de “Mustang” de Deniz Gamze Erugüven, film candidat pour la France aux Oscars de cette année. Le Círculo de Bellas Artes, lieu incontournable de la culture madrilène, projettera 4 films, nominés ou primés avec le Prix LUX durant ces dernières années.
cinéma, carmen pineda, sortir,a genda, quoi voir?, Cine LUX Europa,Prix LUX 2015,francophones,expat,expatriés,french,francés,Espagne, España, Lepetitjournal.com, Madrid, Barcelone, BarcelonaQu´est-ce que le Prix LUX ?
Le Prix LUX est une importante récompense cinématographique donnée par le Parlement européen. Les députés européens décident, chaque année, quel est le film qui a le mieux reflété l´universalité des valeurs européennes, la diversité de la culture européenne ou qui a le mieux traité le processus de construction de l´Union Européenne. Le Prix LUX crée en 2007 symbolise, ainsi, l´engagement du Parlement européen à soutenir l´industrie cinématographique européenne et ses efforts créatifs. Tous les ans, les députés votent pour élire le lauréat du Prix, après qu´un jury de professionnels (réalisateurs, producteurs, critiques…) nommé par la commission parlementaire de la culture et de l´éducation a choisi la sélection officielle. Le Parlement sélectionne le long-métrage qui traite le mieux les problématiques qui affectent l´Europe. C´est pour cela que la Muestra de Cine Lux de Madrid 2016 aborde le thème des réfugiés, un sujet qui se situe parmi les principaux de l´agenda européen actuel.

PRIX LUX
2007 - De l´autre côté (Al otro lado) de Fatih Akin - Turquie
2008 - Le silence de Lorna de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne - Belgique
2009 - Welcome de Philippe Lioret - France
2010 - L´étrangère (Die fremde) de Feo Aladag - Autriche
2011 - Les neiges du Kilimandjaro de Robert Guédiguian - France
2012 - Lo sono li (La petite Venise) de Andrea Segre - Italie
2013 - Alabama Monroe de Felix Van Groeningen - Belgique
2014 - Ida de Pavel Pawlikowski - Pologne
2015 - Mustang de Denis Gamze Ergüven - Turquie/France.
Les Réfugiés au programme
Ce n´est pas un hasard que “réfugié” vienne d´être choisi en Espagne, par la Fundéu (Fundación del Español Urgente) www.fundeu.es, comme le mot de l´année. Il définit toute personne qui se voit obligée “à chercher un refuge en dehors de son pays à cause des guerres, des révolutions ou de persécutions politiques”. Des images tragiques et déchirantes se sont multipliées tout au long de l´année montrant le drame et la souffrance de milliers d´êtres humains à la recherche d´une vie meilleure. L´importance du sujet a fait que cette année, la Muestra Lux de Madrid (n´oublions pas la pancarte qui pend du mur de la Mairie de la capitale à la place de Cibeles où nous pouvons lire “Welcome Refugees”) rende hommage aux réfugiés du monde à travers 4 excellents films qui ont été primés ou nommés par le Parlement européen. Il s´agit du film franco-finlandais “Le Havre” du finlandais Aki Kaurismäki (film nommé en 2011), qui raconte une histoire d´amitié entre un écrivain finlandais et un immigrant africain, “Welcome” (Prix LUX en 2009) de Philippe Lioret, avec Vincent Lindon, sur l´immigration iranienne en Europe, “Die fremde” de Feo Aladag (Prix LUX en 2010) sur le choc culturel entre la Turquie et l´Europe et “Mediterranea”, film finaliste en 2015, sur le parcours de deux Africains qui fuient le Burkina Faso pour aller en Europe. Quatre films nécessaires à voir pour leur qualité cinématographique et leur engagement politique et social.

Le Prix LUX 2015
“Mustang” de la réalisatrice turque Deniz Gamze Ergüven a remporté le Prix LUX 2015. Rien d´étrange quand on voit ce film délicat, déchirant et critique sur la condition féminine en Turquie, à travers l´histoire de cinq belles et jeunes sœurs de 12 à 16 ans, qui sont progressivement détruites par la fermeture idéologique de leur famille. Mardi 19 janvier, l´Institut Français de Madrid organise, à l´occasion de l´inauguration de la manifestation, une soirée, à 20h, où après la projection du film, aura lieu un débat entre le public, un représentant du Bureau du Parlement européen et Viviana Waisman, directrice et cofondatrice de Women´s Link (si vous voulez assister, écrire à comunicacion2@insitutfrançais.es).
Comme tous les ans, le Parlement européen choisit 10 films finalistes, parmi lesquels sort le gagnant. Le seul Festival en Europe où on a pu voir ces 10 long-métrages a été MUCES, la Muestra de Cine Europeo de Segovia, qui, grâce à ses rapports avec le Bureau du Parlement européen a la possibilité, tous les ans, de projeter ces 10 films, fondamentaux pour connaître l´Europe et le meilleur de la cinématographie de notre continent. A noter que quelques-uns des films en lice pour le Prix LUX 2015 sont à l´affiche actuellement, comme “45 ans” (aux cinés Golem), “El hijo de Saúl” (candidate aux Oscars pour la Hongrie et la plus grande rivale de “Mustang”) ou “Un dia perfecto” de Fernando Leon de Aranoa, nominé aux Prix Goya (les Césars espagnols). Sortira également à la fin de janvier “La loi du marché” de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon, Prix au meilleur acteur à Cannes 2015.

Les sites de la Muestra LUX :
cinéma, carmen pineda, sortir,a genda, quoi voir?, Cine LUX Europa,Prix LUX 2015,francophones,expat,expatriés,french,francés,Espagne, España, Lepetitjournal.com, Madrid, Barcelone, BarcelonaCarmen PINEDA (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 14 janvier 2016
Membre-électeur de l´Académie Francophone du Cinema (Association des trophées francophones du cinema) qui décerne chaque année dix prix dédiés au cinema des pays de la francophonie. Collaboratrice comme critique de cinéma dans plusieurs magazines : "Estrenos", "Interfilms" et "Cinerama". Envoyée spéciale à des festivals de cinéma en France pour les journaux "Diario 16" et "El Mundo". Jury du Prix du CEC (Círculo de Escritores Cinematográficos) au Festival international de Cinéma de Madrid (1997). Actuellement membre du CEC et critique dans cinecritic.biz et lepetitjournal.com